logo
 Menu
 AEROfun
 CNCfun


Cessna 188 Agwagon


Table des matières:

1) Introduction
2) Caractéristiques du modèle.
3) Fabrication de l'aile.
4) Construction du fuselage.
5) Fabrication du capot moteur.
6) Finition

Après la réalisation de mon C-130, je me suis mis en tête de réaliser un avion sortant un peu de l'ordinaire car sur les terrains, on voit toujours les sempiternels Warbirds, trainers ou autres multis.
En feuilletant RCM 237 Janvier 2001, je suis tombé sur un article de A. Erdimélian relatant la réalisation d'un Cessna 188 Agwagon. Cet avion assez particulier est classé dans la catégories des "tracteurs volants". Sa mission essentielle étant l'épandage agricole.
Pour corser le tout, comme ma fraiseuse était terminée ( du moins la première version mécanique et électronique ), je me suis fixé de réaliser cet avion avec un maximum de travail exécuté via l'ordinateur et la fraiseuse.
1ère étape: trouver un plan ou redessiner. Quelques recherches plus tard sur internet, je me retrouve en possession d'un plan DXF du Agwagon avec une envergure de 1m52.
Pas de problème, un rapide passage dans Autocad, une correction d'échelle plus tard, la bête a bien grandi.
Il me faut maintenant revoir le dessin pour modifier ce plan plutôt "taillé à la hache" afin de me rapprocher au maximum de la maquette.
En me réferrant sur les données du constructeur, sur l'article RCM et sur l'expérience déjà acquisse, j'ai opté pour le profil d'aile NACA2415 et les fameux NACA 0006 et 0009 pour le stab et la dérive. Ces profils étant réputés pour la stabilité.
La description de la construction est destinée aux modélistes ayant déjà une certaine expérience de la construction, les photos parlant d'elles-mêmes.

Caractéristiques du modèle:

Envergure: 2 m 30
Longueur: 1 m 32
Poids: 6000 à 7000 gr (objectif à atteindre)
Moteur: Titan ZG38SC Toni Clark
Servos: 8 (2 ailerons, 2 volets, 2 profondeurs, 1 direction, 1 gaz)
Helice: en fonction du moteur encore à définir
L'avion étant en construction, la galerie des photos va évoluer en fonction des découpes et autres assemblages.

Cliquer sur les photos pour agrandir.

Fabrication de l'aile.

Tout d'abord, la partie centrale de l'aile qui reçoit la clé d'aile en dural, est fabriquée d'une seule pièce afin d'avoir un alignement parfait de la clé et sera ensuite coupée en deux lorsque l'aile sera totalement finie.
Ensuite, les extrémités d'ailes seront construites et assemblées. Les volets et les ailerons seront découpés puis les charnières seront adaptées.

ag4.jpg
Découpe CNC

ag3.jpg
Aile centrale

ag2.jpg
Nervures

aile_extremite.jpg
Panneau d'aile

assemblage_aile_1.jpg
Assemblage d'aile

centre1.jpg
Coffrage

coffrage_aile_2.jpg
Coffrage aile

coffrage_aile_1.jpg
Coffrage aile

decoupe_aileron.jpg
Découpe aileron

decoupe_aileron_1.jpg
Aileron

charniere_volet.jpg
Charnière volet

fab_support_hauban_001.jpg
Support hauban

support_hauban_001.jpg
Support hauban

support_hauban_002.jpg
Support hauban

support_hauban_003.jpg
Support hauban

assemblage_aile_2.jpg
Assemblage aile

saumon.jpg
Winglets

saumon2.jpg
Winglets

Construction du fuselage.

Les couples du fuselage sont découpés avec la fraiseuse CNC puis sont collés à l'époxy dans un gabarit de montage afin d'éviter tout vrillage.
Les nervures de stabilisateur, profondeur et dérive seront également découpées CNC puis assemblées suivant la méthode de la demi-coquille. Ce type d'assemblage étant très rigide et très léger.
Le stab et la dérive seront alignés et collés sur le fuselage.
La verrière et les portes cabines seront intégrées.
La première mise en croix sera réalisée pour vérifier les incidences. Grâce à la précision de la découpe CNC et de l'assemblage du fuselage en gabarit, aucune correction d'incidence ne sera nécéssaire.

decoupe_couple1.jpg
Découpe CNC

decoupe_flanc.jpg
Découpe CNC

fuselage_1.jpg
Fuselage

fuselage_3.jpg
Fuselage

fuselage_2.jpg
Fuselage

support_aile.jpg
Support d'ailes

mise_en_croix.jpg
Mise en croix

nervures_stab.jpg
Nervures stab

stab.jpg
Stabilisateur

prof.jpg
Profondeur

derive_stab.jpg
Dérive et stab

reservoir.jpg
Réservoir

verriere_1.jpg
Verrière

verriere_3.jpg
Verrière

verriere_2.jpg
Porte

moteur_1.jpg
Moteur

moteur_1.jpg
Moteur

moteur_4.jpg
Moteur

Fabrication du capot moteur.

Pour fabriquer ce capot moteur, je me suis inspiré de la série d'articles sur les matériaux composites appliqués à l'aéromodélisme, écrits par Laurent Martel dans MRA.
Je me suis également procuré tout le matériel nécéssaire chez Polyplan, une firme trés sérieuse qui vend des produits de qualité.
Cette partie de la construction est assez longue et fastidieuse, surtout dans la réalisation du master, qui demande des séances de ponçage et d'enduisage à n'en plus finir.
Mais comme tout à une fin, aprés les efforts arrive le réconfort avec le résultat que vous allez découvrir dans les photos suivantes.


capot_001.jpg
Master

capot_001.jpg
Master

capot_003.jpg
Master

capot_004.jpg
Moule

capot_005.jpg
Moule

capot_006.jpg
Moule

capot_007.jpg
Moule

capot_008.jpg
Moule

capot_009.jpg
Moule

capot_010.jpg
Capot

capot_011.jpg
Capot

Finition.

Il faut maintenant penser à terminer le modèle avant de le faire voler.
Cela implique encore pas mal d'heures d'atelier: ponçage du fuselage, recouvrement en toile de verre,peinture et décoration, installation des servos, installation du moteur et aménagement du cockpit si possible.
Aprés ponçage du fuselage et petites réparations des petits coups, la pose de la toile de verre (25 gr/m2) se fera au moyen d'un vernis polyuréthane en phase aqueuse. Ce procédé a le mérite d'être sans odeur, de sécher très vite (30 minutes), de ne pas être toxique et de ne couter que quelques euros.
Le résultat est excellent, aprés pose de la toile de verre,une deuxième couche voir une troisième couche de vernis sera déposée avec un ponçage fin entre chaque couche.
Ensuite viendra la peinture et les décorations.
Allez, courage on est dans la dernière ligne droite.

finition_1.jpg
Fibre de verre

w001.jpg
Aile

w002.jpg
Fuselage

w003.jpg
Fuselage

w004.jpg
Terrain

w005.jpg
Terrain

Voila l'engin est terminé, il n'a plus qu'à le mettre en l'air.


Copyright © Aerofun