logo
 Menu
 AEROfun
 CNCfun


Bugatti 100P


Table des matières:

1) Introduction.
2) Caractéristiques du modèle.
3) Construction de l'aile.
4) Construction du fuselage.
5) Finition.

De passage à Paris au Salon Mondial de la Maquette, j'ai acheté quelques revues sur le stand de RC-Pilot. Dans l'un d'entre-eux, j'ai découvert une réalisation de Laurent Buyssine: le Bugatti 100P. Les lignes avant-gardistes de cet avion dont jusqu'alors j'ignorais l'existence, m'ont tout de suite tapé dans l'oeil. C'était décidé j'allais construire cet avion. Aprés avoir commandé le plan et le CD à la revue,j'ai redessiné les pièces qui ne se trouvaient pas sur le CD et j'ai découpé le tout sur ma fraiseuse.
Comme je l'ai déjà formulé, la construction d'un tel modèle, bien que facilitée par la découpe CNC, est réservée aux constructeurs ayant déjà quelques modèles à leur actif. Je vais donc vous décrire brièvement la construction du modèle et ce avec un maximum d'illustrations.

Caractéristiques du modèle:

Envergure: 1 m 49
Longueur: 1 m 40
Poids: 1930 gr
Moteur: Himax HC3528 0800
Helice: Graupner 16-8 a revoir en fonction du moteur
Batterie: LiPO 3Eléments 3700mAh.
Servos: 5 ( 2 ailerons, 2 empennage en V, 1 train rentrant )

Dans les prochains chapitres, vous pourrez suivre la construction du modèle.

Cliquer sur les photos pour agrandir.

Construction de l'aile.

L'aile se construit en 2 parties sur l'extrados. Aprés avoir découpé les différentes nervures, il suffira de les coller en suivant la notice fournie avec le CD. Les calages nécessaires sont directement intégrés dans les talons des nervures.
Lorsque l'on a réalisé une aile droite, elles sont rassemblées et collées au niveau de la nervure centrale ainsi que par des planches de balsa transversales. Pour ma part je renforce la partie centrale au moyen d'une bande de fibre de verre collée à l'epoxy lente.
Les supports de servos sont intégrés dans l'aile pendant la construction. Les puits de roues et l'installation du train se font avant le coffrage final. Lorsque les trains sont installés et testés, on pourra terminer le carénage ventral de l'aile, mais pour cela il faudra avoir terminé le fuselage.

bugatti-001.jpg
Nervures

bugatti-002.jpg
Aile

bugatti-003.jpg
Assemblage

bugatti-004.jpg
Ailerons

bugatti-005.jpg
Puits de roue

bugatti-006.jpg
Train rentré

bugatti-007.jpg
Train sorti

bugatti-008.jpg
Vue intrados

bugatti-009.jpg
Servo train

bugatti-010.jpg
Carénage inférieur

bugatti-011.jpg
Vue intrados

bugatti-012.jpg
Vue extrados

Construction du fuselage.

Aprés découpage des différents couples du fuselage avec la fraiseuse CNC, ils sont collés sur les 2 flancs. Les talons des flancs permettent d'avoir un fuselage droit.
Pour rigidifier l'ensemble, on colle les différentes lattes et ensuite on attaque le recouvrement en balsa. Les formes assez tourmentées de l'oiseau ne sont pas à la portée du premier venu.
J'ai moi-même eu quelques difficultés à obtenir les bonnes courbes.
Dans la foulée, on coffre les deux empennages en V, puis on intègre la dérive.
La première mise en croix sera réalisée pour vérifier les incidences et le bon positionnement des coffrages sur ailes.

bugatti-013.jpg
Flancs

bugatti-014.jpg
Couples

bugatti-015.jpg
Découpes CNC

bugatti-016.jpg
Fuselage

bugatti-017.jpg
Couples fuselage

bugatti-018.jpg
Couples fuselage

bugatti-019.jpg
Mise en croix

bugatti-020.jpg
Coffrage fuselage

bugatti-021.jpg
Coffrage fuselage

bugatti-022.jpg
Karman

bugatti-023.jpg
Karman

bugatti-024.jpg
Karman

Finition.

A ce stade de la construction, il faut penser à terminer le modèle avant de le faire voler.

Attaquons le fuselage. Les karmans sont d'abord entoilés...ce n'est vraiment pas une partie de plaisir.Ensuite on passe à la dérive, au reste du fuselage et on fini par l'aile.
Les formes tourmentées du Bugatti ne se prêtent pas facilement à un entoilage en thermo-rétractable. Heureusement que l'Oracover possède un pouvoir de rétraction important et permet aussi une chauffe importante sans altération.
La suite en images.

bugatti-025.jpg
Entoilage karman

bugatti-026.jpg
Entoilage profondeur

bugatti-027
Entoilage dérive

bugatti-028.jpg
Entoilage fuselage

bugatti-029.jpg
Entoilage aile

bugatti-030.jpg
Aile terminée



Passons maintenant à la réalisation du cockpit.
Quelques découpes de CTP, quelques morceaux de balsa, de plastique et un petit coup de peinture rouge pour lui donner un air de famille Bugatti.
La mise en forme du rhodoïd est assez facile et la verrière est réalisée en deux parties conformément à la description de Laurent Buyssine.

bugatti-031.jpg
Peinture cockpit

bugatti-032.jpg
Verrière

bugatti-033.jpg
Verrière terminée



Pour actionnr l'empennage en V, j'ai utilisé des micros servos. Malheureusement, ces servos sont équipés de petits guignols et j'ai donc décidé de fabriquer des guignols sur mesure.
Un petit dessin avec mon soft CAO favoris, transfert du fichier sur la fraiseuse numérique et quelques minutes plus tard, les guignols sont prêts à être fixés sur les servos.

bugatti-034.jpg
Découpe des guignols

bugatti-035.jpg
Guignols fixés



Copyright © Aerofun